Confiture maison

Faire sa propre confiture – à déguster soi-même ou pour offrir.

Eh oui, c’est déjà bientôt la fin de l’été ! Il est donc temps de récolter les fruits. Les pommes, les poires et les prunes mûrissent parmi de nombreux autres fruits et les arbres en sont pleins. Mais que faire du surplus de fruits ? Une des nombreuses possibilités est : la confiture ! Dans cet article, vous apprendrez à faire votre propre confiture maison. En plus, nous vous donnerons quelques astuces de grand-mère !

L'ingrédient le plus important : les fruits

Pour réaliser votre confiture, vous avez besoin de fruits de votre choix. Assurez-vous d’utiliser des fruits en bonne état pour augmenter la durée de conservation de votre confiture. Il est préférable de bien nettoyer les fruits et d’enlever tous les pépins, pelures et tiges. Si les petits grains de framboises ou de cassis vous dérangent, vous pouvez tout simplement les presser à travers un tamis très fin. Vous pouvez aussi couper les gros fruits en morceaux, les râper ou les réduire en purée pour faciliter la cuisson.

Les fruits et leur teneur en péctine

Chaque fruit a une teneur naturelle en pectine. Elle est utilisée pour ses propriétés naturellement gélifiantes. Plus il y a de pectine dans le fruit, plus votre confiture s’épaissira. Les fruits à forte teneur en pectine sont : les myrtilles, les pommes, les coings, les agrumes, les groseilles et cassis. Les poires, les framboises, les prunes, les abricots, les prunes, les mirabelles, les prunelles ou les groseilles ont une teneur moyenne en pectine. Quant aux ananas, fraises, figues, cerises, sureaux et raisins, ils ne contiennent que de petites quantités de cette substance. Vous pouvez donc favoriser un fruit plutôt qu’un autre en fonction de sa capacité à gélifier. 

Bien choisir son sucre

Le sucre ne rend pas seulement la confiture plus sucrée, il permet également de la conserver. Bien évidemment, vous n’êtes pas obligés d’utiliser du sucre, mais la durée de conservation sera considérablement réduite.

Pour faire votre confiture, il existe un sucre spécial – le sucre gélifiant. Celui-ci favorise le processus de gélification de la masse de fruits lors de l’ébullition par la pectine qu’elle contient. Cela signifie que quel que soit le type de fruit et sa teneur en pectine, la masse se gélifie à travers le sucre. Ce sucre est disponible en différentes variétés qui diffèrent par leur teneur en pectine. Selon le mode d’emploi de l’emballage, le rapport des fruits au sucre est de 1 :1, 2 :1 ou 3 :1. Si vous n’avez que du sucre ordinaire à portée de main, il vous suffira de cuire la confiture jusqu'a ce qu'elle se soit épaissie. Il est donc plus facile de faire de la confiture avec des fruits qui ont une teneur élevée en pectine. 

Certains ingrédients permettent de favoriser le processus de gélification : la pectine ou d'autres agents gélifiants comme l’agar agar, la gomme de guar ou le psyllium (graines de puce). Un peu de jus de citron vert a également un effet épaississant. Vous pouvez aussi utiliser du miel, du sirop d’érable (sucres naturels) ou du xylitol, de l’érythritol (édulcorants).

DIY: Recette de base avec du sucre gélifiant

Vous avez préparé 500 g de fruits de votre choix et acheté du sucre gélifiant – c’est parti ! Mettre les fruits dans un pot avec la quantité de sucre indiquée sur le mode d’emploi de l’emballage. Cuire le mélange de morceaux de fruits et de sucre à feu moyen en remuant constamment jusqu’à l’obtention d’une purée. Le processus de cuisson ne doit pas prendre trop de temps pour ne pas perdre en couleur et en goût. Dès que le mélange a une consistance de gelée, vous pouvez remplir directement vos verres à confitures. Afin d’éviter de contaminer la confiture par des bactéries et des germes, nous vous recommandons de remplir les pots à ras bord. Dès que vous avez fermé le couvercle, retournez le pot de confiture et laissez-le reposer pendant environ une demi-heure.

Idée : essayez cette recette de base avec 300 g de pommes, 200 g de poires, 200 g de sucre gélifiant (rapport aux fruits selon la variété) et des baies de goji séchées

DIY: Confiture à base de psyllium (graines de puce)

Ici aussi, vous avez besoin de 500 g de fruits de votre choix, que vous préparez et coupez. Vous aurez également besoin de 2,5 cuillères à café de poudre de psyllium (facultatif : broyer les graines de puce dans un blender à haute performance) et le jus de deux citrons – sucre ou alternative sucrée, si vous voulez. Cuire les fruits dans une casserole et laisser mijoter pendant environ 5 minutes. Ajouter ensuite la poudre de psyllium et le jus de citron (ainsi que le sucre) pendant environ 1 minute jusqu’à ce que le mélange commence à s’épaissir. Remplissez les verres de confiture et procédez comme pour la recette de base avec le sucre gélifiant.

Idée : essayez cette recette avec des prunes, de la cannelle, du sirop d’érable et des noix – délicieux !

DIY: Confiture avec gomme de guar – sans cuisson

Une confiture sans cuisson ? C’est possible ! L’avantage de la gomme guar est qu’elle lie aussi les ingrédients froids. Pour votre confiture, vous n’avez qu’à mélanger les ingrédients. Avec 500 g de fruits, vous avez besoin de 10 ml de jus de citron vert et d’environ 4 g de gomme de guar. Réduire ensuite en purée les fruits préparés avec le jus de citron vert, jusqu’à l’obtention d’un mélange homogène. Ajouter la gomme guar petit à petit et réduire de nouveau le mélange en purée. La gomme guar a un effet liant et assure la bonne consistance de votre confiture. Pour une confiture avec des morceaux de fruits, vous pouvez les ajouter maintenant. C’est prêt ! Vous pouvez directement la déguster. Cette recette se conserve très bien au réfrigérateur.

Idée : Que diriez-vous d’un mélange de mirabelles et de vanille ?

Ingrédients supplémentaires : épices, superaliments et cie 

Théoriquement, vous pouvez essayer toutes les combinaisons de confitures. Des épices comme la poudre de gingembre, la vanille, la cannelle, le clou de girofle ou la muscade épiceront vos recettes. Les superaliments, les noix et les fruits secs peuvent également être facilement incorporés pendant la cuisson. Les herbes et les fleurs donnent aussi aux confitures ordinaires une touche d’originalité. La mélisse, le romarin, la sauge, le thym, le basilic, la lavande, le tilleul ou les pétales de rose conviennent aussi, par exemple. Quelques gouttes d’arôme d'amandes amères ou de rhum peuvent également relever votre confiture. Si vous aimez expérimenter de nouvelles recettes, vous pouvez également inclure des légumes dans vos confitures sucrées, comme les carottes, les citrouilles ou les courgettes.

Tags: korotipp
Veuillez s’il vous plaît entrer le code ci-dessus dans la zone de texte suivante

Les champs marqués d’une astérisque (*) sont obligatoires.

Articles adaptés
Le meilleur moyen pour savoir est de goûter
XYLIT | 1 KG
Xylitol
12,00
Contenu 1 kg

* Prix dont TVA plus frais de port

ERYTHRIT | 1 KG
Erythritol
9,50
Contenu 1 kg

* Prix dont TVA plus frais de port

Bio Goji Beeren | 1 kg
Baies de goji bio
23,00
Contenu 1 kg

* Prix dont TVA plus frais de port

Bio Flohsamenschalen | 500 g
Psyllium bio (graines de puce)
13,00
Contenu 0.5 kg | 26,00 € / kg

* Prix dont TVA plus frais de port

Bio Ceylon Zimt Gemahlen | 500 G
Cannelle de Ceylan bio en poudre
11,00
Contenu 0.5 kg | 22,00 € / kg

* Prix dont TVA plus frais de port

WALNUSSKERNE GROSS & EXTRA HELL | 1 KG
Cerneaux de noix - 1 kg
21,00
Contenu 1 kg

* Prix dont TVA plus frais de port

leer
Vanille de Bourbon
41,00
Contenu 10 unité | 4,10 € / unité

* Prix dont TVA plus frais de port

BIO INGWER PULVER | 500 G
Gingembre en poudre
9,50
Contenu 0.5 kg | 19,00 € / kg

* Prix dont TVA plus frais de port

Newsletter

* Aucune transmission de donnée ne sera communiquée à des tierces personnes. Vous pourrez vous désabonner à tout moment.