#koroinfos | Noix de Cajou (Vidéo)

Piran, un de nos deux cogérants, va vous expliquer tout ce qu’il y a à savoir sur nos noix de cajou.

Transcription

« Bonjour, je suis Piran Asci, un des deux cogérants de KoRo. Et aujourd’hui, je vous raconte les spécificités de la noix de cajou, les différences et ce à quoi nous veillons, ici chez KoRo.

Les noix de cajou sont, ces derniers temps, ou en tout cas cette dernière année, devenues toujours plus chères. On peut d’ailleurs observer cela sur nos graphiques, si vous allez voir sur le site. Petit à petit le prix augmente. C’est parce qu’elles sont de plus en plus vendues.

D’ailleurs, elles sont populaire auprès des sportifs, car elles ont une forte teneure en protéine. Aussi, l’un des facteurs qui fait qu’elles sont très appréciées est qu’elles sont pas trop grasses ou qu’elles n’ont pas une composition trop problématique ; elles sont ainsi très pratiques, mais aussi très sucrées. A ce propos, la noix de Cajou est une noix très très sucrée, et plaît alors à beaucoup de gens, car ils n’ont pas besoin de la travailler puisqu’elle est très bonne comme telle.

Pareil, les noix de cajou sont en principe très facile à commercialiser. C’est en effet facile de les acheter pour nous, car il n’existe pas trop de différentes spécificités ou de variétés de noix, ou en tout cas pas à la commercialisation.

Dans les noix de cajou, il est toujours important de faire attention à la taille et à la couleur. Les meilleures sont les plus grosses et les plus claires. Plus elles sont grosses et claires, meilleures ou plus chères elles deviennent.

Ici chez KoRo, nous utilisons seulement les noix dites « W-320 ». Nous essayons également d’avoir des « W-240 » quand il y en a. Brièvement, le W veut dire « whole ». Cela signifie que la noix est entière. Elle n’est pas même fissurée. Les noix fissurées ou séparées sont limitées à 5% je crois, donc 95% des noix sont entières. Vous n’avez pas besoin de recompter, c’est un fait. Le nombre, quant à lui, comme 320 dans ce cas, correspond au nombre de noix par livre (mesure). Cela signifie qu’il y a 240 noix de cajou par livre quand on a « W-240 ». Cela veut dire que plus le nombre est petit, plus les noix sont grosses.

Nous faisons également de la purée de noix de cajou. Pour cela, nous utilisons les noix cassées, et plus particulièrement ce qu’on appelle les « large white pieces ». Ce ne sont pas des petites noix. Un peu plus grosses, elles peuvent toujours être torréfiées. Il n’y a aucune différence entre les deux dans le goût, c’est juste que, pour grignoter, les noix entières sont meilleures, plutôt que d’avoir pleins de petits morceaux dans la main ; bien sûr, ils peuvent être utilisés pour la torréfaction, ils sont mêmes parfaits pour cela. Les plus grosses noix de cajou sont les 180, soit les « W-180 », c’est-à-dire qu’il y a 180 noix par livre. Ce sont vraiment des graines géantes. Nous avons ici un exemple. Ce sont des « W-240 » ; et les « W-180 » sont encore plus grosses que ça, de manière significative. Et c’est ce qui est drôle quand on le montre aux gens.


Donc nous, commerçants, utilisons habituellement des « W-450 », parfois des « W-320 » ou des morceaux. Ainsi, les « W-240 » et les « W-180 » ont un peu l’air comme génétiquement modifiées. Mais elles sont en réalité de très bonne qualité. Elles viennent d’Inde, et surtout du Vietnam, où elles y sont aussi produites. On peut même les trouver sur internet sous le terme « pomme de cajou » pour parler du fruit qui entoure la noix. C’est très intéressant. Le fruit de cajou n’est pas standard ; il ressemble presque plus à une pomme. On dirait même plutôt une poire. Vers le dessous du fruit, se trouve la noix.

Pour ouvrir ces noix, il faut les chauffer. La coque contient également du poison. Ce n’est donc pas sans aucun danger d’ouvrir les coques de noix. Enfin, après tout cela, la noix de cajou se décortique. Cela représente donc un effort assez important d’obtenir la noix. Vous pouvez également manger le fruit de cajou. C’est assez acide, très bon et cela a un petit peu le goût de la poire. En Inde et au Vietnam, où elles sont produites, pour ne pas perdre le fil, les 180, c’est-à-dire les « W-180 », sont vendues comme des mets délicats, et ne se retrouvent donc pas, chez nous, dans la vente au détail. C’est pourquoi, pour nous, obtenir ce type de noix relève du défi, car elles sont très peu exportées puisqu’elles sont essentiellement consommées sur le marché intérieur.

Personnellement, je trouve cette recherche assez excitante, même s’il n’y a en soit pas de différence de goût entre les diverses sortes. Ainsi, de la même manière que l’on compare la cacahouète en disant : « c’est un classique. Elle ressemble un peu à la variété Valencia. Ou l’espagnole est un peu plus grasse. » Il existe là différentes variétés du produit. Alors que pour la noix de cajou, il n’y a vraiment que cette sorte. Ce n’est que la taille et la couleur qui changent. Voilà. »

Tags: Wiki
Veuillez s’il vous plaît entrer le code ci-dessus dans la zone de texte suivante

Les champs marqués d’une astérisque (*) sont obligatoires.

Articles adaptés
Probieren geht über Studieren
leer
Noix de cajou - 1 kg
21,90
Contenu 1 kg

* Prix dont TVA plus frais de port

Cashewkerne mit Toskanagewürz ohne Geschmacksverstärker | 500 g
Noix de cajou aux herbes de Toscane - 500 g
15,90
Contenu 0.5 kg | 31,80 € je kg

* Prix dont TVA plus frais de port

Cashewkerne mit Chili ohne Geschmacksverstärker | 500 g
Noix de cajou au piment - 500 g
14,90
Contenu 0.5 kg | 29,80 € je kg

* Prix dont TVA plus frais de port

Purée de noix de cajou - 500 g
Purée de noix de cajou - 500 g
14,90
Contenu 0.5 kg | 29,80 € je kg

* Prix dont TVA plus frais de port

S’inscrire maintenant à notre Newsletter

* Aucune transmission de donnée ne sera communiquée à des tierces personnes. Vous pourrez vous désabonner à tout moment.